• etape 1 du moto-tour : Vichy- Le Mont Dore

    etape 1 du moto-tour :  Vichy- Le Mont Dore

    Photos franck et cyrille , texte de jéjé 

     

     UN TOUR DE MOTO A TROIS

    DANS LE MASSIF CENTRAL.

    Juillet 2011

    1er jour  : Vichy– Le Mont-Dore ….Où la route teste les Hommes

     

    etape 1 :  Vichy- Le Mont Dore

     


                    Les motos s’élancent en milieu de matinée. Chromes reluisants, pneus surgonflés, bagages arrimés, pique-nique emmené, casques vissés, gants enfilés  . L’odyssée peut commencer.


                   Deux bicylindres et un quatre cylindre traversent lentement les faubourgs de l’agglomération vichyssoise. Les premiers tours de roues lancent les machines sur des routes bien connues, Gannat, Ebreuil. Il faut attendre l’entrée dans les gorges de la Sioule pour les premiers émois. Les gars s’engagent dans des virages sur une route surplombant une rivière, la Sioule, victime de la sécheresse de printemps. La rivière a ici creusé une vallée encaissée et les Hommes se sont adaptés. Obligés de se serrer sur d’étroits contreforts, ils empruntent une route sinueuse et vireuse, protégée du vide par des parapets de pierre de trente centimètres de haut. Franck ouvre la route, l’allure est sereine mais dynamique. En apercevant les feux stop s’allumer à l’approche de chaque virage, ses deux compères comprennent vite que Franck veut attaquer les courbes. Le combat est inégal, Franckie contre la nature tourmentée de cette vallée surprenante. La visibilité est limitée, il faut s’élancer sur une ligne droite,… courte, … puis freiner, contrebraquer, basculer la machine vers l’intérieur du virage, tomber un rapport, puis écouter le vrombissement du moteur repartir en actionnant la poignée de gaz. Bruit infiniment jouissif, le plaisir est dans le paysage comme dans la conduite. L’écoulement de la rivière n’arrive pas aux oreilles des motards, seuls les trémolos de leur moteur les enchantent.


                      etape 1 :  Vichy- Le Mont Dore La route des gorges débouche au Pont de Menat. Franckie n’hésite pas, prend à gauche puis à droite pour s’engager sur une route piégeuse en direction de Chateauneuf les Bains. Le GPS est un fidèle allié, sûr et rationnel. Les gestes de Jéjé qui pointent la carte de son doigt ne viennent pas troubler la sérénité du capitaine de l’expédition. Les ruines de Château Rocher voient passer les trois motos et croisent les visages des Hommes inéluctablement attirés par la splendeur des vestiges surplombant la vallée. Lisseuil augure les difficultés de la journée. La sortie du village endormi réveille les conducteurs, il faudra passer l’épreuve des graviers. Les poignets sont crispés et les motards perdent de leur superbe en chevauchant avec leurs montures des trainées de gravillons déversés volontairement par quelques fonctionnaires orangés du service des routes.

    Il faudra s’habituer à ce compagnon gênant qui peut s’inviter à chaque virage et envoyer n’importe quel motard confirmé dans le décor. Franckie l’affrontera d’ailleurs sans faiblir au pont de Chateauneuf. Sous les yeux médusés de Jéjé qui le suit à une trentaine de mètres, le 650 SV de notre capitaine se met en travers en traversant une bande charnue de graviers épandue criminellement. Seule sa dextérité hors-pair et un bon coup de chance aussi sauve le père du projet de ce qui aurait été un malencontreux début de moto-tour. Sueurs froides et premières frayeurs pour Franckie, éblouissement devant tant d’adresse pour Jéjé et bâillements pour Cyrille qui, s’étant couché bien tard, doit récupérer d’une soirée où il fut privé de dessert. Un comble pour ce gourmet.

    etape 1 :  Vichy- Le Mont Dore

     
     Jéjé passe devant et tente de semer ses coéquipiers dans une montée fantastique menant vers St Gervais. Pêché de prétention, il oublie que les moteurs de la Suzuki et la Kawasaki valent largement celui de la Yamaha. Les trois se regroupent à l’approche de la descente sur le barrage des Fades. L’ennemi reparait, toujours aussi sournois et il faut manier le frein avec délicatesse pour découvrir enfin après une multitude de virages, le très industriel viaduc des Fades. La séduction s’opère, les Hommes tombent sous le charme, stoppent leurs machines à quelques centaines de mètres des premières piles et posent valeureusement devant leurs objectifs.


     La remontée vers les Ancizes, puis la descente vers le Pont du Bouchet achèvent la fin de la matinée. Il est bientôt midi, les Hommes s’arrêtent encore une fois, deux manifestant une faim certaine tandis que le troisième leur rappelle que la fin de l’étape n’est pas encore là. Il faudra rouler encore une bonne heure et demie. En route pour Pontaumur, puis Pontgibaud, les pilotes mettent les gaz sur une nationale superbement asphaltée. Cette fois, c’est Cyrille qui confirme ses talents de pilote chevronné. Rouler à 140 est une friandise recherchée chez ce gentleman de la ZR7. Les deux autres le suivent piètrement, mais sûrement.

     

     Il est 13 heures lorsque les trois amis arrivent au pied de la basilique d’Orcival. Le repas n’est pas pour cet arrêt, mais les Homme touchent au but. Une visite de cet édifice religieux s’impose.
                    

    Dernier départ de cette première demi-étape, puis première arrivée au Mont-Dore après s’être estourbi devant les Roches Tuilières et Sanadoire. Cyrille remarque des orgues, Franckie surveille ardemment sa jauge, Jéjé ouvre alors la route. Le Mont-Dore se présente comme la première récompense du moto-tour. La pause repas se fait dans un parc sur la route du Puy de Sancy. Bananes brunies, quiche multilardonée et saucisson sont les éléments du repas, qui pour ces Hommes ultra-indépendants et forts en gueule, commence par ailleurs par un appel aux femmes restées dans l’Allier pour garder marmots et miochettes. Qu’il est bon de partir à l’aventure, encouragés par des épouses aussi consentantes !

     

     




    Agrandir le plan


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Mars 2012 à 08:04

    aie aie !!! vivement que le soleil revienne pour repartir en balade le dimanche..... Super bien écrite ta balade,  c'est un plaisir à lire !

    amicalement

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :