• etape 5 du moto-tour: Golihnac / Gramat

    etape 5 du moto-tour: Golihnac / Gramat Photos franck et cyrille , texte de jéjé 

     

     UN TOUR DE MOTO A TROIS
    DANS LE MASSIF CENTRAL.
    Juillet 2011

    3eme jour :… Où la spiritualité conquoise ne résista pas à l’appel du gâteau aux noix

    etape 5 du moto-tour: Golihnac / Gramat

                            La rosée est l’invitée surprise du petit matin. Les motos sont les victimes offertes aux attaques de l’humidité de la nuit. Les Hommes sont consternés de découvrir leurs maîtresses du jour, aux réservoirs inondés, aux saute-vents et rétroviseurs embués. Une réaction rapide s’impose et la solidarité, fruit de l’amitié grandie par les épreuves fait surgir un chiffon violet du top-case de Jéjé. Cet humble morceau de tissu, voyageant anonymement, esponge, recouvre et reprend chaque partie de la carrosserie des bécanes aux perles du matin. Bientôt, les motos ont retrouvé leur robe habituelle, prête à partir vers les contrées aveyronnaises.
                                  

    Les premiers tours de roues sont donnés par Cyrille, qui convoie le groupe vers le Sud. Il faut retrouver la route de Conques et filer chercher un petit déjeuner indispensable pour aller au bout du périple du matin. La difficulté vient de suite des quarante premiers kilomètres à parcourir sans la moindre nourriture à fournir à l’estomac. Qu’importe les obstacles, le groupe reprend sa route sous l’impulsion de Cyrille, qui profite d’une ligne droite pour faire monter son compte-tours au-delà des huit mille tours significatifs en ligne droite et fond de cinquième d’une vitesse dépassant les 160 kilomètres à l’heure. Cela n’étourdit, ni n’impressionne pas Francky qui le contrôle à distance, mais décourage Jéjé qui préfère l’économie à la parade.

     

                           

    etape 5 du moto-tour: Golihnac / Gramat

      
      Conques est un passage sacré sur le chemin de Saint-Jacques. Simple étape pour le rachat de ses péchés pour une route longue vers les reliques de l’apôtre Jacques, Conques aurait très bien constitué en elle-même le but ultime de tout voyage entrepris par le voyageur-pénitent du Moyen-Age. En ce mardi 6 juillet, Conques accueille les motards comme il se doit. La ville entretenue à l’identique de ses grandes heures médiévales et accrochée aux flancs d’une gorge encaissée d’un affluent du Lot offre aux motards l’arrêt tant attendu pour se sustenter et trouver la paix. Le tympan de l’abbatiale St Foy expédié, la boulangerie devient la priorité rapidement dénichée et envahie par Cyrille et Jéjé, Francky préférant adopter l’attitude des frères prémontrés de la communauté de Conques, le jeûne, la méditation et la protection des saintes reliques du Schubert C3.

    etape 5 du moto-tour: Golihnac / Gramat

    Cyrille et Jéjé vont quant à eux multiplier les péchés, de gourmandise d’abord en dénichant chocolatines et gâteau aux noix, de séduction ensuite en conquérant le cœur bien innocent d’une petite employée de boulangerie qui ne pût résister au charme involontaire du gentleman trentenaire, de prétention d’autre part Jéjé pensant impressionner ses compagnons de route par l’explication de la stratégie d’attaque dans le tour de France cycliste.

     

    etape 5 du moto-tour: Golihnac / Gramat

     

    La  route vers Figeac ramène les Hommes à la raison et la concentration. Rattrapant le cours du Lot, les motards s’orientent brillamment dans un univers inconnu du département du Lot. Le GPS ayant montré ses limites, c’est la bonne vieille carte routière qui assiste les Hommes dans ces moments de pilotage. Les collines sont franchies, les ponts passés sans hésitation et les moteurs ravis des paysages découverts au détour des courbes. L’arrivée sur Figeac se fait dans la sérénité, mais au milieu des pots d’échappement des autres véhicules envahissant chaque seconde cette petite cité dans laquelle le déchiffreur des mystères de la pierre de Rosette vît le jour voilà maintenant plus de deux siècles.

     


    Agrandir le plan