• Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

    Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

     Ce qu'il ne faut pas manquer au guidon de sa moto ( ou ce que j'ai préféré happy) 

    - La combe Laval : une route aérienne comme suspendue dans le vide : spectaculaire !

     

    Moto tour 2015 - 1er jour : Le Vercors à moto 

    Lundi 06 juillet 2015 , voici presque un an que nous sommes revenu du précédent Moto Tour pluvieux en Autriche ( voir The big alps tour 2014 ) .

    J'avais promis de tracer cette année une balade moins ambitieuse en terme de kms mais surtout avec soleil garanti . Sur ce dernier point ,  le contrat est au moins rempli . Contrairement à notre départ sous la pluie de l'an passé , cette fois ci c'est la canicule sur la France . On aura décidément tout connu sous nos blousons motos !

    Un premier jour de voyage est toujours un peu particulier , On s’échappe souvent du quotidien avec une certaine excitation mêlée d'interrogations .

    Je pars donc de bon matin en compagnie de Cyrille pour retrouver successivement Marc et Jérôme sur le chemin de Grenoble . 

    Je suis pressé, comme mes compagnons de route, de quitter rapidement la capitale du Dauphiné en espérant trouver un peu plus d'air sur les hauteurs du Vercors . 

    C'est donc dans les premiers lacets du col de la croix Perrin que nous commençons à retravailler nos trajectoires .

    Mais rapidement se pose la question du " va falloir penser au manger chef ! "  , et donc on stoppe motos et pilotes pour une première pause dans le village de Méaudre .

    Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

    Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

      Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

       Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

     Quelques kms plus loin , passé Villard-de-Lans , on s'attaque à la route des gorges de la Bourne : 

     Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses ! Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

    Les 24 kms de cette route ( D531 ) relient Villard-de-lans à Pont en Royans , taillée à même la falaise , c'est une des plus belle routes du massif du Vercors . 

    Une fois passé pont en Royans , l’itinéraire emprunte alors la départementale 76 en direction du col de la Machine, occasion une fois encore d'arrondir un peu les pneus de nos bécanes .

    Au col , on s’arrête pour profiter de la vue sur la combe Laval .

    Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

     

    Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

    Ici l'entrée de la Combe Laval , certainement la partie la plus spectaculaire de cette journée :

    Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

    Mieux vaut ne pas être trop sensible au vertige !

    Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

    Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !
     Cette route date du XIXeme siècle . Elle s'accroche à flanc de falaise au dessus du vallon du Cholet que l'on domine alors de plus de 600 m.

     La chaussée n'est pas très large , pas toujours dans le meilleur état,  et mieux vaut de toute façon ne pas sortir trop large d'une courbe si l'on ne veut pas faire le grand plongeon ! 

    Ce qui impressionne le plus selon moi,  c'est d’enchaîner au guidon de sa moto  les corniches vertigineuses et les tunnels sombres ( et frais ! )  de la Combe . On ressort parfois d'un de ces tunnels complètement ébloui par la lumière avant d'aborder la courbe qui arrive ! Prudence donc .

     Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

     De virages en lacets , c'est finalement en fin d’après midi que l'on arrive à Vassieux-en-Vercors . 

    Une visite s'impose au Mémorial - Nécropole consacré aux maquisards et habitants du Vercors morts lors de l'attaque des troupes Allemandes du 21 juillet 1944.

    Jérôme , en bon historien , en profite alors pour donner quelques détails sur l'une des plus grande bataille livrée par le maquis .  

    Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

    En remontant sur nos motos respectives , il ne nous reste alors plus qu'à boucler une trentaine de kms pour atteindre la ville de Die en passant par la D518 et la belle descente du Col de Rousset.

    Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

     Au bas du col on croise des champs de Lavande : c'est bien vers les Alpes du Sud que l'on se dirige !

    Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

    Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

    En arrivant à Die , il fait toujours une chaleur étouffante , on finit par rallier notre hôtel et garer nos motos en bonne compagnie ( Moto Guzzi Falcone )  dans le garage couvert.

    Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

    Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

     Ce soir , c'est devant une bonne bouteille de rosé , quelques bières et un Burger maison que la petite équipe à choisit de se repasser le fil de cette journée ( et de refaire le monde en général ! ) 

    Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses ! Le Vercors à moto : les corniches vertigineuses !

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :