• un troisième jour sur les pentes du Queyras.

    Nous voici enfin aux portes des Alpes, alors ce matin j'ai un peu "des fourmis dans les roues " . Pensez plutôt , l'itinéraire du jour ,  de Sisteron à Briançon nous fait gravir le Mont Colombis avant d'entrer sur la Route des grandes Alpes avec, comme point d'orgue de la journée , l'ascension à moto du col d'Izoard . Il est donc temps de prendre de l'altitude !

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

    les lacets de l'Izoard

    Ce qu'il ne faut pas manquer au guidon de sa moto  ( ou ce que j'ai préféré ) :

    - la magnifique vue depuis le Mont Colombis 

    - l'auberge du Chamois Bleu au pied du col de Vars

    - La "Casse Déserte " sur les flancs d'Izoard

     

    COMPTE RENDU 3EME JOUR - MOTO TOUR 2012 : 

    Ce Dimanche matin , le ciel est dégagé , Cyrille a fait sa nuit complète , cela s'annonce bien ! 

    On prend notre petit déjeuner sur la table de jardin de L'Albizia en compagnie de nos sympathiques hôtes . 

    La discusion tourne autour des difficultés économiques de la région , sur nos métiers respectifs , mais aussi sur des choses plus légères comme le plaisir d'enquiller les kms au guidon d'une moto ( leur fille vient d'ailleurs de passer le permis GC)...

    Il est bientôt temps de les saluer car une bonne journée nous attend !

    De Sisteron il nous faut prendre la direction de Gap , les nombreux panneaux en ville nous incitent à suivre l'itinéraire direct qui emprunte " la route Napoléon " mais ce n'est assurément pas la meilleure portion de cette route bien connue ( elle suit ici l'autoroute A51) .

    Une petite étude de la carte Michelin propose une alternative autrement plus réjouissante ; il faut prendre la direction du village de Valernes par la départementale D951 .

    Cette petite départementale ( tracé vert michelin ) est extrêmement plaisante : on suit les méandres d'une petite rivière ( la Sasse). Sur les cotés , des escarpements rocheux délimitent cette vallée couverte d'arbres fruitiers , c'est charmant .

    De plus le revêtement est trés bon , les courbes qui suivent la rivière s'enchainent sur un bon rythme et on passe même par l'Egypte ! 

    Vous ne me croyez pas ? la preuve ci dessous :

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

    A la fin de cette petite départementale,  et aprés avoir traversé les canaux de la Durance , on s'est alors dirigés vers notre premier véritable objectif de la journée : le Mont Colombis et ses 1738 m d'altitude .

    1738 m d'altitude celà parait peu impressionant pour la région , mais la montée est vraiment terrible ! 1060 m de dénivelé sur une dizaine de km d'ascension,  avec des passages à 15 % et en épingle s'il vous plait ! D'ailleurs les cyclistes locaux reconnaissent que sa montée est beaucoup plus difficile que celle de l'Izoard,  et effectivement il en faut du courage pour monter là haut à vélo ! 

    Aprés avoir passé les rues pentues du village de Théus , une première halte s'impose pour admirer des demoiselles ! 

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

    C'est au lieu dit " le bal des demoiselles coiffées" que vous pouvez contempler ces curieuses formations géologiques.

     Ces colonnes de pierres friables sont préservées de l'érosion par un bloc granitique faisant office de chapeau .

     

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

    La légende veut que des jeunes filles parties au bal se laissèrent aller à une dernière danse sans entendre les 12 coups de minuit ...finalement Cendrillon avait de la chance avec sa citrouille ! 

                                        un troisième jour sur les pentes du Queyras. 

    Zoom sur les demoiselles ( j'ai failli tomber dans le canyon pour la faire celle là ! )

    Quelques lacets plus loin , la route s'élargit un peu , sur les côtés les agriculteurs moissonnent leurs champs très pentus . A quelques centaines de m du sommet la pente se fait plus douce , on traverse alors des zones boisées de chênes verts et genévriers.

    Les nombreuses antennes présentes marquent le point culminant de notre ascension , mais le plus important c'est la vue que l'on a : 

      un troisième jour sur les pentes du Queyras.   un troisième jour sur les pentes du Queyras.

    Le belvédère en contre bas offre le meilleur panorama sur le lac de Serre-Ponçon : c'est pour celà que je suis monté et c'est magnifique !

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

     

     

     

     

     

     

     

      

     

     

    un troisième jour sur les pentes du Queyras. un troisième jour sur les pentes du Queyras.

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

      La table d'orientation permet de distinguer les massifs montagneux du Queyras , des Ecrins et de l'Ubaye . On distingue aussi L'Ubaye et la Durance qui se rejoignent au niveau du barrage pour former le lac de Serre-Ponçon et ses 12 000 millions de m3 d'eau ( plus grande retenue d'eau d'Europe) .

     

     

     

    Cyrille passe devant pour la descente , prudent,  il klaxonne dans les épingles sans visibilité et nous rejoignons ainsi rapidement la route qui mêne à Barcelonnette .

     

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

    Pas grand chose à dire sur cette D 900 si ce n'est que, trés roulante,  de nombreux panneaux incitent les motards à la prudence . On a tout de même croisé trois motards en " franche arsouille";  j'ai distingué une street , une ducat supermotard et la troisième je peux pas dire tellement c'est passé vite ! 

     

    Arrivé à Barcelonette il est midi , on se dirige en direction de Vars et du col du même nom ( et par la même on prend la route des grandes Alpes  ) 

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

    Mais notre premier objectif n'est pas le col mais LA BOITE A COUCOU !

    C'est notre ami Coolapix ( du forum tiger800.fr) qui était passé par là ( tout de jaune fluo vêtu) deux mois auparavant en éclaireur.

    Eminent spécialiste de physique fromagère , il m'a alors conseillé l'adresse du Chamois Bleu à St Paul sur Ubaye.

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cyrille gare sa "petite ZR7 " devant un parterre de BMW Italiennes et on s'attable ...

    Mais c'est quoi la BOITE A COUCOU ? ( connue jusqu'en Chine d'aprés le patron) ...ben c'est ça :

                                           un troisième jour sur les pentes du Queyras.      un troisième jour sur les pentes du Queyras.

         (notez au passage la fameuse coupe de cheveux "Schuberth" ! )  

     

    - Mon choix s'est porté sur la boite à coucou arrosée de Génépi : 

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

     

    C'est délicieux ( et pas du tout calorique !  ) ; Cyrille apprécie aussi beaucoup ! ( merci Coolapix ) 

     

     

     

     C'est donc plein d'Energie ( fromagère) que l'on s'attaque à présent au col de Vars , notre premier col à plus de 2000 m de la journée     :

                     un troisième jour sur les pentes du Queyras.      un troisième jour sur les pentes du Queyras.

    J'ai trouvé l'ascension trés agréable si ce n'est que j'ai failli me prendre un cycliste dans une courbe aveugle car  il descendait  en pleine gauche ! Je crois que le plus surpris des deux a été le cycliste ...mais c'est passé prés ! 

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

    Le revêtement est trés bon et permet donc de se faire plaisir ! 

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ici le sommet du coté St Paul sur Ubaye , l'endroit semble idéal pour une petite sieste digestive mais ....

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ..... si on tourne la tête,  on trouve pas mal de monde : quelques motards mais aussi pas mal d'automobilistes :

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

     

     On réalise donc la photo souvenir et on repart "dare dare"  en direction de la station de Vars ( où je croiserais pas moins de 3 tiger 800 en sens inverse 

     

     

     

     

     

     

     

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

     

     

    La D 902 qui descend du col de Vars se prolonge après Guillestre en direction des gorges de la Combe du Queyras. On suit alors la rivière "Guil" qui , de part sa force impressionante,  a creusé cette combe .

    En période de fonte des neiges , la rivère constitue d'ailleurs un parcours de raft : à faire une prochaine fois ! 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je dépasse Cyrille qui s'arrête sur un bas coté et pendant que je l'attends un peu plus loin ( en plein soleil ) , cyrille en profite d'ailleurs pour aller "faire trempette"  ! 

    il est vrai que les eaux particulièrement limpides sont attirantes par ce beau soleil de début d'été . 

                        un troisième jour sur les pentes du Queyras.    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

     A la sortie de la combe de Queyras, la route prend deux directions au choix : à droite , chateau Queyras et sa forteresse ; à gauche Arvieux et la montée d'Izoard . notre choix a été vite fait ..les vieilles pierres ce sera pour une autre fois ! 

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

    A Arvieux on s'arrète dans la fabrique de jouets en bois typique du Queyras .

     

     

     

    Puis c'est la montée sur le mythique Izoard. Au début plutot tranquille , puis en passant par le hameau de Bruinissard la pente se fait plus raide , une enfilade de lacets me donne alors la banane , en plus on pénètre dans une forêt de conifères à la bonne odeur de pins ! 

    Passé la forêt , je m'arrête pour faire quelques clichés de cet enthousiasmant enchainement de virages , Cyrille sentant que je vais faire quelques photos  me dépasse et attaque ! 

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

     

     

     

     

     

     

     Bon il faut dire que son "attaque" ne s'est réalisée que sur 200 m tout au plus  car au détour du virage du haut on arrive sur le site de la CASSE DESERTE  .

     

    La Casse Déserte, située à 2200 m d'altitude , est un ensemble de rochers déchiquetés émergeant d'éboulis , le miieu est hostile, désolé  ;  on se croirait presque sur la planète Mars si ce n'etait les  quelques arbres éparses  qui s'accrochent  sur ses pentes : j'adore  !

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Beaucoup de motards sont présents ( dont de nombreux Italiens) 

                un troisième jour sur les pentes du Queyras.       un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

    Moi , un tel spectacle , ça m'décoiffe ! 

         un troisième jour sur les pentes du Queyras.               un troisième jour sur les pentes du Queyras.

    Aprés avoir bien profité on gagne rapidement le sommet du col .

        un troisième jour sur les pentes du Queyras.               un troisième jour sur les pentes du Queyras.

    On remonte sur les motos ( ah au fait,  la ZR7 ne pétarade plus du tout ! )  et j'ouvre la voie dans la farandole de lacets qu'est la descente d'Izoard sur Cervières ( côté refuge Napoléon)  .

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

     

    La D902 nous conduit ainsi à Briançon. De là on gagne notre hébergement du soir , l'auberge Catherine à Puy St Pierre . Alors que cette auberge est recommandée sur de nombreux forums de motards , on a trouvé l'accueil plutôt froid et impersonnel.

     

     

     

    Mais qu'importe , la petite balade dans le village a vite fait de me réjouir tant la vue offerte sur la ville de Briançon et les montagnes environnantes vaut le détour : 

     

    un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

     


       

     

     

     

     

    Une autre vue pour bien situer d'où l'on descend ( col d'Izoard) : un troisième jour sur les pentes du Queyras.

     

     On finit la soirée autour de quelques bières , d'un moelleux au chocolat et d'une bonne partie de poker ( je prends alors ma revanche en menant 3-2 !  , demain soir la grande finale ! ) 

              un troisième jour sur les pentes du Queyras.un troisième jour sur les pentes du Queyras.    

     

    il nous reste encore un jour avant notre retour à la maison .

    Connaissant le parcours, je crois que ce sera l'apothéose de cette escapade motocycliste ....vivement demain !     

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 10:59

    A part le Mont Colombis que je ne connais pas (snif)... Ca me fait remonter des souvenirs, tout ça. Je sens que la prochaine fois, j'irai voir à quoi il ressemble, ce mont (presque) pelé.

    Content que vous ayez apprécié les Boites à Coucou .

    Par contre, les cyclistes... J'en ai jamais beaucoup aux périodes auxquelles j'y vais, mais c'est vrai que c'est une plaie. D'autant que la cervelle n'est pas vendue avec le vélo.

     

    Enfin bref.... Merci Buzz pour tous ces souvenirs

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    princess03
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 18:19

    Tout d'abord, merci à à toi Coolapix pour ton bon plan de boite à coucou (ah que coucou !!!)

    Tu es un peut dur avec les cyclistes .... c'est vrai que se taper 20 ou 30 bornes de vélo avec des pentes à 10%, faut être un peu dérangé ...

    Merci Buzz pour ce beau récit de notre 3ème journée, au fait, j'attaquais pas moi, quand j'attaque, je suis vert après, et là je te confirme que j'étais toujours marron, enfin basané quoi 

    vivement la suite, le final du feu d'artifice....

    3
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 20:43

    Bah de rien.

    C'est normal, de vouloir faire profiter des bonnes choses .

    4
    Gilles13200
    Lundi 16 Juillet 2012 à 09:35

    De jolis paysages ! un plat appétissant ! des virages ! de belles vues... la vie quoi !!!

    5
    Virolo
    Lundi 16 Juillet 2012 à 13:06

    sympa ton CR.
    Un tout petit reproche : la police de caractère que tu as choisi, n'est pas top au niveau de la lisibilité d'un texte.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :